Office 365 améliore le chiffre d'affaire de Microsoft de 4% - Office365 - Guide Du Cloud

Office 365 améliore le chiffre d'affaire de Microsoft de 4%

Publié le : 23-04-2013

La nouvelle est plutôt bonne et a été accueillie avec enthousiasme par les responsables des produits Office de Microsoft: Office 365 et son système de souscription a permi à la société d'observer une hausse de 4% des revenus générés par les produits Office depuis le lancement de la nouvelle gamme.

Une hausse malgré un environnement défavorable

La hausse observée de 5% par rapport à la même période l'an dernier du premier trimestre de l'année est survenue malgré une situation défavorable pour les éditeurs de logiciels. En effet, la vente de PC chute depuis quelques mois au bénéfice des tablettes et des périphériques mobiles. Les responsables du business attribuent cette hausse au modèle fourni par Office 365 à hauteur de 4%. Selon eux, la signature de contrats à longue échéance pour ce produit a contribué à cette hausse du chiffre d'affaires.

Sur un an, les produits Office 365 compteront pour 4% du chiffre d'affaire de cette branche pour l'année fiscale. Pour le premier trimestre, la division a engrangé 6.1 milliards de dollars.

Avec 16% de hausse, les produits à abonnements supérieurs à un an sont la cause de ce soubresaut. Destinés aux particuliers comme aux entreprises, les formules par abonnement sont plus avantageuses à court terme et permettent à plus d'utilisateurs de profiter des outils de la suite.

Une adoption hybride

Selon un analyste spécialisé de Microsoft, les entreprises qui ont adopté les produits 365 l'ont fait en complément de leur parc d'Office 2013. Cette réticence à passer au modèle par abonnement complet s'explique par la jeunesse du programme et par les habitudes d'achat de la suite Office.

Toutefois, cette hausse risque de n'être qu'un épiphénomène. Si les produits Office 365 sont adoptés majoritairement par les utilisateurs, le Chiffre d'affaires annuel va décroitre, au profit de la longueur de souscription et donc de paiement pour un produit Office.

La situation est plutôt favorable pour Microsoft, qui va cependant devoir se pencher sur la question de l'OS et du portage de ces outils sur les différentes plateformes actuelles, comme iOS ou Android, qui grapillent de plus en plus de parts de marché.

Source